Comment réussir un cunnilingus ?

Prendre du plaisir

Le cunnilingus a longtemps été une pratique tabou dans les sociétés occidentales, plus encore que la masturbation ou la fellation ; il fallu attendre la révolution sexuelle et les débuts des études sexologiques pour que les mœurs évoluent.

En effet, on a longtemps considéré que toutes les pratiques sexuelles qui n’étaient pas directement en lien avec la reproduction étaient des perversions : cunnilingus, fellation, masturbation étaient même traités comme des pathologies mentales jusqu’à la moitié du XXème siècle.

De nos jours, le cunnilingus est devenu une pratique courante, démocratisée ; cette caresse bucco-génitale procure même davantage d’orgasme chez la femme que la pénétration !

Au centre de cette pratique, le plaisir : il ne s’agit pas de rechercher l’orgasme de sa partenaire à tout prix, non, mais de procurer et prendre aussi du plaisir soi-même.

Voici quelques conseils pour réaliser cette caresse.

Consultez un médecin et commandez votre traitement depuis une pharmacie dès maintenant sur Charles.co

Consultation (téléphone ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance d’une ordonnance et livraison de médicaments à domicile depuis une pharmacie française.

[Vidéo] : Les principales zones érogènes

Consultez en ligne avec le docteur Gilbert Bou Jaoudé sur Charles.co

Cunnilingus, c’est quoi ?

Le cunnilingus est une caresse bucco-génitale qui consiste à stimuler les organes génitaux de la femme : vulve, vagin et clitoris particulièrement.

L’homme ou la femme qui le prodige peut utiliser sa langue, ses lèvres, exerce différentes caresses en léchant ou en suçotant toute la zone génitale : les lèvres, le vagin, le clitoris…

On peut également caresser sa partenaire avec les doigts pendant cet acte, pour lui procurer davantage de plaisir.

Comme nous le détaillerons plus bas, les femmes sont toutes différentes : certains gestes ou certaines pratiques auront plus ou moins d’effet selon les partenaires.

Néanmoins, il y a des choses à éviter !

Comment faire un cunnilingus ?

Les maîtres-mots sont l’écoute et la douceur ; il faut être attentif à sa partenaire et s’adapter à ses envies, à son plaisir.

Ne vous focalisez pas sur le clitoris ; il est évidemment la zone la plus sensible et érogène, mais il ne faut pas négliger toutes les parties du corps.

Notamment, avant de descendre jusqu’à l’entrejambe de votre partenaire, faites monter l’excitation !

Alternez les caresses à l’intérieur des cuisses, embrassez lui le cou, descendrez lentement en lui léchant les seins, caressez lui les fesses ; bref, ne négligez pas les zones érogènes du corps féminin, elles sont nombreuses.

D’autres femmes préfèreront des approches plus directes ; d’où l’importance de l’écoute et de pouvoir s’adapter à sa partenaire.

Pour ce qui est des mouvements de la langue, les caresses autour du clitoris procurent beaucoup de plaisir, en tournant doucement autour de lui ; on peut exercer de légères pressions ou des petits suçons, mais avec prudence !

Le clitoris est particulièrement sensible, et chez certaines femmes des caresses trop « appuyées » peuvent être douloureuses ; il faut donc encore une fois s’adapter.

En couple, rendez le cunnilingus ludique

Si vous êtes en confiance avec votre partenaire, que vous soyez en couple ou célibataire d’ailleurs, n’hésitez pas à demander à votre partenaire de vous aider et de vous « aiguiller » !

Cela peut prendre la forme d’un jeu, qui vous permettra non seulement de mieux découvrir le corps de votre partenaire, mais de prendre du plaisir en procurant de l’excitation chez elle.

Notamment, on oublie souvent de caresser sa partenaire avec les mains lors du cunnilingus ; et pourtant, chez certaines femmes, elles décuplent le plaisir !

Rappelez-vous que la pénétration stimule aussi le clitoris, que ce soit avec votre langue, ou les doigts…

Enfin n’oubliez pas de lécher aussi le vagin et les lèvres de bat en haut, en alternant le rythme et les caresses autour du clitoris.

Cunnilingus : quelle position ?

La position classique est le missionnaire, mais vous pouvez innover ! La position 69 est par exemple très appréciée des deux partenaires ; chacun prodigue à l’autre des caresses bucco-génitales.

La femme peut aussi être la seule à se positionner au dessus de son/sa partenaire : elle a ainsi l’impression de dominer la situation, ce qui peut accentuer son plaisir ; et celui de son/sa partenaire également qui a l’impression de s’abandonner à l’autre !

Il n’y a pas de règles ; en fonction des lieux, des envies, laissez libre court à vos instincts : debout, assis, allongé, en 69… Toutes les positions sont agréables !

Derniers conseils et précautions

Messieurs, parce que les organes génitaux féminins sont très sensibles, notamment le clitoris, rangez vos dents – et faites attention à votre barbe qui peut irriter les zones intimes de votre partenaire !

Mordillez ou suçotez le clitoris peut s’avérer aussi agréable que douloureux ; soyez donc vigilant.e.

Enfin, un cunnilingus peut aussi s’avérer désagréable pour la femme, si elle n’est pas suffisamment lubrifiée ; utilisez abondamment votre salive ou un gel lubrifiant à cet effet.

L’orgasme ne doit pas être une nécessité

Comme nous l’avons dit plus haut, le plaisir est au centre du cunnilingus ; mais ça ne veut pas nécessairement dire que vous devez mener votre partenaire à l’orgasme.

Prenez du plaisir, écoutez votre partenaire, commencez doucement… Au fur et à mesure, et en réponse à son excitation sexuelle, augmentez légèrement le rythme, alternez les caresses, ne soyez pas monotone.

Votre partenaire sera d’autant plus excitée si elle ressent que vous prenez aussi du plaisir à la caresser.

Enfin, si vous sentez qu’elle est proche de l’orgasme (elle vous le fera savoir par des gestes ou des gémissements !), ne stoppez surtout pas vos caresses et continuez sur le même tempo !

A la différence de l’homme, l’excitation de la femme peut retomber subitement…

Cunnilingus et IST

Pour conclure cet article, un aspect un peu moins réjouissant : oui, le cunnilingus peut véhiculer des IST, bien qu’il soit moins risqué que d’autres pratiques comme la fellation ou la pénétration.

Néanmoins, le risque est tout de même présent ; notamment l’infection à chlamydia, l’hépatite B, la syphilis ou l’herpès génital…

Le risque d’infection au VIH est infime, sauf en période de règles.

L’unique solution pour se protéger lors du sexe oral, est le préservatif masculin pour la fellation, et la digue dentaire pour le cunnilingus : il s’agit d’un petit carré en latex (ou en une autre matière en cas d’allergie) à appliquer entre la bouche et la vulve.

Consultez un sexologue seul ou en couple sur Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée a la santé sexuelle. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d’un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l’ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l’attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de 6 mois)

[Vidéo] : Comment se déroule une télé-consultation sur Charles.co ?

Consultez en ligne avec le docteur Gilbert Bou Jaoudé sur Charles.co

Consultez un médecin et commandez votre traitement depuis une pharmacie dès maintenant sur Charles.co

Consultation (téléphone ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance d’une ordonnance et livraison de médicaments à domicile depuis une pharmacie française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *