AccueilBlogÉrectionPréservatif et problèmes d’érection : quelles solutions ?

Préservatif et problèmes d’érection : quelles solutions ?

Préservatif et problèmes d’érection : quelles solutions ?

Le préservatif est contraignant mais nécessaire lorsque l’on ne connaît pas sa (son) partenaire, afin d’éviter des risques (infection sexuellement transmissible ou grossesse non-désirée). Pour autant, il présente une gêne pour de nombreux hommes, même en couple.

Selon une enquête, plus de 8 millions d’hommes en Europe ont estimé avoir besoin d’aide pour maintenir leur érection au moment de poser le préservatif. Ce chiffre serait même sous-estimé aujourd’hui.

Perdre son érection lors de la pose du préservatif est donc un problème très fréquent. Quelles sont les solutions pour ne plus être gêné ? Pourquoi est-ce un moment délicat pour les hommes ?

À quoi ça sert un préservatif ?

Le préservatif est une sorte de gaine en latex (pour les allergiques au latex, il en existe aussi en polyuréthane) qui évite le contact entre les muqueuses des partenaires. Il va retenir le sperme de sorte à ce que celui-ci n’entre pas dans le vagin. Cela permet d’empêcher la fécondation et donc cela protège d’un risque de grossesse. Par ailleurs, l’utilisation d’un préservatif permet également de se prémunir contre les MST (Maladies Sexuellement Transmissibles), y compris le sida (VIH).

Le préservatif est un contraceptif très efficace. Bien utilisé, il a un taux d’efficacité théorique de 98 %. Dans les faits, ce moyen de contraception peut glisser ou se rompre, ce qui rapporte son taux d’efficacité pratique à 85 %. Il est donc important d’être vigilant à ces désagréments si l’on veut être bien protégé et bénéficier de l’efficacité du préservatif au maximum.

Pourquoi le préservatif peut-il faire retomber l’érection ?

La première difficulté à surmonter pour un homme est d’être concentré lors de la pose du préservatif (ouverture du sachet, le poser, le dérouler). Or, souvent ce moment freine les ébats et l’homme perd son érection.

L'érection qui retombe est un phénomène assez normal en fait, car on doit se concentrer sur un aspect pratique et pragmatique ; et cela va parfois à l’encontre de la limpidité d’un rapport. Il faut prendre le temps de mettre le préservatif.

Ce moment peut être un facteur de stress pour un homme, en même temps qu’il peut faire chuter l’excitation. Ce problème est surtout vrai pour les hommes qui ont une tendance naturelle à vouloir bien faire les choses ou une tendance naturelle à être nerveux ou pressé ; bien que ce problème touche toutes les personnalités.

Enfin, parce que le préservatif peut diminuer le plaisir dans certains cas (diminution de la sensation de frottement de la peau du pénis et du gland, perte de sensation du pénis, donc diminution de la stimulation physique de l’excitation sexuelle), un homme peut perdre son érection petit à petit pendant le rapport.

Comment mettre un préservatif ?

Voici quelques conseils afin d’éviter que la pose du préservatif ne soit un problème.

Conseil n°1 : Garder son préservatif accessible

Premièrement, essayez de le garder proche de vous ! Plus vous perdrez de temps à le chercher, plus votre excitation risque de chuter. Vous pouvez en avoir un dans votre poche, sous l’oreiller, dans un meuble… Dans chaque pièce si vous le souhaitez, de manière à toujours savoir où il y en a un.

Conseil n°2 : Ouvrir le sachet de son préservatif à l'avance

Vous pouvez déchirer le préservatif à l’avance (avant le rapport ou dès le début) afin de gagner du temps et d’éviter de se retrouver dans l’embarras au moment d’ouvrir le sachet.

Conseil n°3 : Utilisez des préservatifs fins

Si jamais vous perdez votre érection, non pas pendant la pose du préservatif, mais au fur et à mesure du rapport, à cause de la diminution de sensation, vous pouvez choisir des préservatifs plus fins qui promettent de meilleurs ressentis.

Conseil n°4 : Un anneau pénien peut renforcer et maintenir votre érection

L’anneau pénien peut être aussi une solution pour maintenir son érection, si la diminution de plaisir liée au préservatif est trop importante. Cependant, il peut être assez gênant à installer et nécessite de l'entraînement.

Conseil n°5 : N'hésitez pas à demander à votre partenaire de poser le préservatif à votre place

Un autre point important : l’acte sexuel est partagé et se fait à deux (au moins !). Vous pouvez demander à votre partenaire de mettre le préservatif à votre place, cela peut même devenir une source d’excitation et un jeu sexuel.

Que faire si l'on n'arrive pas à garder son érection avec le préservatif ?

Pour certains hommes, l’utilisation d’un médicament contre les problèmes d'’érection peut être nécessaire, si la pose du préservatif reste contraignante malgré ces quelques solutions.

La consultation médicale est indispensable pour avoir une ordonnance et un traitement adapté. Par ailleurs, nous rappelons que les produits illicites vendus sans ordonnance ne sont pas dénués de risques.

Youtube Video

Quand mettre le préservatif ?

N'attendez pas le dernier moment pour poser votre préservatif ! Un des principaux conseils : évitez de le poser juste avant la pénétration !

En effet, c’est le moment crucial où l’excitation ne doit pas retomber ; que ce soit la vôtre ou celle de votre partenaire.

Profitez des jeux sexuels ou des caresses pour mettre le préservatif, bien avant la pénétration, de sorte que si l’excitation retombe un peu, vous aurez le temps de retrouver du désir, par les caresses notamment.

Comment s'habituer au préservatif ?

Déjà, il faut bien choisir son préservatif. En fonction de vos ressentis, choisissez un préservatif plutôt fin, ou au contraire un peu plus épais, retardant, etc.

Il doit aussi être adapté à la taille de votre pénis : s'il est trop petit, il risque de vous comprimer le pénis et gêner l'érection ; s'il est trop grand, vous risquez de le perdre, etc.

Donc, généralement, il faut quelques essais pour choisir et trouver au mieux son préservatif le plus adapté !

Enfin, n'oubliez pas un dernier paramètre : l'utilisation d'un gel lubrifiant adapté au préservatif, à base d'eau, peut vous procurer davantage de sensations pendant le rapport.

À lire aussi : que penser du gel retardant ? Avis des médecins sexologues.

Je ne sens rien avec le préservatif : que faire ?

D'abord vérifiez que votre préservatif est adapté : taille, épaisseur, etc.

Si le manque de sensation vient du préservatif malgré tout, et si vous éprouvez des difficultés à conserver votre érection lorsque vous utilisez un préservatif, malgré les quelques astuces précédentes, il est recommandé de consulter un médecin pour avoir des conseils personnalisés.

Un médicament peut vous être prescrit ; il est préférable d’avoir recours à un médicament de l’érection et d’utiliser un préservatif, plutôt que de prendre des risques en laissant tomber le préservatif par peur de perdre son érection.

Les autres moyens de contraception

Le recours au préservatif n’est pas obligatoire et il n’est pas la seule méthode contraceptive qui existe. Si vous avez tout essayé et que les préservatifs masculins vous empêchent réellement de vivre une sexualité épanouie, alors voici différentes méthodes à explorer. Certains contraceptifs ne concernent que les femmes et ont également de nombreux effets indésirables pour elles. Il est donc important d’en discuter avec votre partenaire afin de trouver le meilleur compromis.

Rappelons que l’utilisation du préservatif masculin présente toutefois l’avantage de protéger à la fois d’une grossesse non-désirée et des MST. Ce n’est pas le cas de toutes les méthodes de contraception.

Les méthodes naturelles ne sont pas les plus fiables. Par exemple, pratiquer la symptothermie ou le retrait (se retirer juste avant l’éjaculation, qu'on appelle aussi éjaculation externe) ne permet pas d’être suffisamment protégé. Avoir un rapport sexuel non protégé, ou mal protégé, vous expose à des risques. Ainsi, parmi la multitude de moyens de contraception fiables qui existent, vous devriez trouver celui qui vous convient le mieux.

La pilule contraceptive

utiliser-la-pilule-contraceptive

C’est la méthode de contraception la plus connue. Il s’agit d’une contraception hormonale féminine qui permet de bloquer la nidation ou de bloquer l’ovulation, empêchant ainsi une grossesse. La pilule se présente sous forme de comprimés à avaler tous les jours à la même heure, qu’il y ait des rapports sexuels ou non. Ce contraceptif ne protège pas des MST. Par ailleurs, la pilule masculine n’existe pas à l’heure où nous écrivons cet article.

Le préservatif féminin

utiliser-le-preservatif-feminin

C’est une gaine munie de deux anneaux qui se place dans le vagin. Il fonctionne comme les préservatifs masculins et permet de protéger d’une grossesse non-désirée ainsi que des MST.

L’implant contraceptif

utiliser-implant-contraceptif

C’est un petit bâtonnet inséré sous la peau des femmes. Il libère des hormones en continu. Il ne protège pas des MST.

Le DIU (Dispositif Intra-Utérin)

utiliser-le-sterilet

On l'appelle plus communément stérilet. Le DIU est un petit objet en forme de T qui est inséré dans l’utérus par un professionnel de santé. Il existe le stérilet au cuivre et le stérilet hormonal. Il ne protège pas des MST.

Le patch contraceptif

utiliser-le-patch-contraceptif

Il diffuse des hormones à travers la peau des femmes. Il ne protège pas des MST.

L’anneau vaginal

utiliser-anneau-vaginal

C’est un contraceptif hormonal féminin. Il s’agit d’un anneau souple que l’on dépose au fond du vagin. L'anneau vaginal diffuse ensuite des hormones pendant 1 mois. Il ne protège pas des MST.

Le diaphragme

utiliser-le-diaphragme

C’est un dôme souple qui se place dans le vagin et qui permet de recouvrir le col de l’utérus. Il ne protège pas des MST.

Les spermicides

utiliser-des-spermicides

Ils se présentent sous forme d’ovules ou de crèmes à appliquer dans le vagin. Les spermicides contiennent un produit chimique qui attaque directement les spermatozoïdes. Ils ne protègent pas des MST. 

La stérilisation

utiliser-la-sterilisation

Il s’agit d’une méthode de contraception extrême puisqu’elle n’est pas réversible dans le cas d’une stérilisation féminine (ligature des trompes). La stérilisation masculine (vasectomie), elle, est réversible. Cette méthode implique un acte chirurgical et doit être bien réfléchie. Elle ne protège pas des MST.

Problèmes d'érection ? Consultez un médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin sexologue (35€).

Délivrance d’une ordonnance si nécessaire.

Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto