AccueilBlogEjaculation précocePrécocité sexuelle : comment l’éviter ?

Précocité sexuelle : comment l’éviter ?

Précocité sexuelle : comment l’éviter ?

Alors qu’un homme sur 4 est concerné par l’éjaculation précoce, de nombreux autres redoutent d’un jour faire face à une précocité sexuelle. Heureusement, il est possible d’agir dès maintenant pour l’éviter et garder assurément le contrôle sur votre éjaculation.

Charles.co vous partage ainsi différents conseils : habitudes de vie, astuces à appliquer lors des rapports, techniques sexocorporelles, etc, pour vous prémunir d’une précocité sexuelle.

Comment savoir si je suis précoce ?

Eh oui, la première question à se poser est de savoir si vous êtes éjaculateur précoce, ou si vous avez simplement des éjaculations rapides ponctuellement, à cause de la fatigue, du stress ou des circonstances. 

On a tendance à dire qu’un homme précoce éjacule avant la pénétration vaginale ou dans la minute qui suit. C’est n’est pas faux, mais en réalité la définition de ce trouble de l’éjaculation est plus subjective. On parle d’éjaculation précoce lorsque l’homme éjacule avant le moment souhaité, avant que le rapport ait été satisfaisant pour les deux partenaires. De plus, une souffrance psychologique doit être présente. Tous les hommes sont différents ; si certains s'accommodent d’éjaculer au bout d’une minute, d’autres le vivent très mal.

Les causes d’une précocité sexuelle sont variées : causes psychologiques, maladie telle que la sclérose en plaques ou le diabète, hypertension artérielle, suites d’une opération liée au cancer de la prostate, etc.

Éjaculer trop vite de temps en temps, c’est tout à fait normal, notamment lors des premiers rapports sexuels. Personne n’est au top 365 jours par an. Et ce n’est pas pour autant que l’on peut vous qualifier de précoce au lit. Pour être caractérisé, le problème doit se répéter à chaque rapport, depuis au moins 3 mois. Dans le cas où vous n’en n’êtes pas là, alors il est encore temps d’agir pour limiter au maximum ces situations inconfortables.

Si, en revanche, vous souffrez bel et bien d’éjaculation précoce, alors ces conseils peuvent être un bon début pour tenter de vous en sortir. Si cela ne suffit pas, nous vous conseillons de consulter un médecin sexologue afin de creuser davantage le souci.

À lire aussi : éjaculation précoce la méthode pour s'en sortir.

Youtube Video

1. Être détendu

Eh oui, être détendu et relaxé est bénéfique pour une vie sexuelle satisfaisante et épanouie. Vous le savez peut-être, un pic de stress est souvent la cause d’une éjaculation plus rapide que d’habitude. Mais c’est aussi le stress et l’anxiété, lorsqu’ils s’installent, qui transforment une éjaculation prématurée ponctuelle en véritable trouble de l’éjaculation précoce. Le stress fait éjaculer trop vite, ce qui génère du stress à l’idée que cela recommence, ce qui nourrit le problème… C’est un cercle vicieux qui se crée, et il est difficile d’en sortir.

Ainsi, pour éviter que cela ne se produise, il est nécessaire d’accorder une importance particulière à votre détente. Prenez du temps pour vous, pour vous reposer, faites des activités qui vous font du bien, pensez à vous ! La méditation et la relaxation peuvent aussi aider à se détendre, de même que la pratique d’une activité physique régulière pour se défouler et extérioriser les tensions. C’est ainsi que vous pourrez aborder les relations sexuelles sereinement, en toute décontraction.

Enfin, n’hésitez pas à discuter de vos craintes avec votre partenaire. Le dialogue est l’une des bases de la vie de couple. Votre compagne peut alors vous rassurer et vous aider à dédramatiser la situation ; les inquiétudes disparaissent et vous êtes plus détendu.

2. Avoir une bonne fréquence de rapports permet d'éviter la précocité sexuelle

Pour que toutes vos fonctions sexuelles fonctionnent correctement, il est bénéfique d’avoir des rapports sexuels, ou au moins une activité sexuelle telle que la masturbation masculine.

Si vous ne faites pas assez l’amour, l’excitation va monter trop vite dès lors que vous aurez une relation sexuelle. Et c’est bel et bien une excitation trop forte qui entraîne une éjaculation prématurée. Le manque de rapports peut donc être délétère pour la sexualité masculine.

Nous vous recommandons alors de faire l’amour 2 à 3 fois par semaine, en fonction des possibilités et de vos envies évidemment. L’idée n’est pas de vous forcer pour atteindre un quota… L’acte sexuel soit rester spontané, désiré et partagé. Toutefois, s’il vous est possible d’augmenter la fréquence de vos rapports, vous pourriez alors éviter les éjaculations trop rapides.

3. Travailler sa respiration abdominale pour éviter la précocité sexuelle

Mieux gérer son excitation, c’est automatiquement mieux contrôler son éjaculation. Ainsi, pour ce faire, vous pouvez apprendre à gérer votre respiration abdominale.

Celle-ci doit être lente et maîtrisée afin de freiner la montée de l’excitation. De plus, en respirant pas trop vite, vous sentirez mieux l’imminence de l’éjaculation, vous permettant ainsi de réagir, en prenant une pause par exemple. C’est ce qu’on appelle la respiration sexocorporelle. Conjuguée avec un bon mouvement du bassin (en double bascule), elle permet de faire redescendre la pression.

Les sexologues conseillent aussi de muscler votre périnée (muscle situé entre les testicules et l’anus) ; cela a des effets similaires. Eh oui, bien connaître son corps et son fonctionnement est très important.

Cette méthode de respiration permet d’être davantage ancré dans le moment présent et de bien ressentir tout ce qu’il se passe dans votre corps et autour de vous. C’est ainsi que vous reprenez le contrôle de l’éjaculation.

4. Réduire l’excitation

Vous l’aurez compris, pour éjaculer moins vite, tout se joue dans la maîtrise de l’excitation. C’est en effet l’excitation sexuelle qui fait office de jauge. Dès qu’elle arrive à son paroxysme, le cerveau déclenche l’éjaculation ; c’est la réponse sexuelle du corps à cette forte excitation.

Ainsi, vous devez parvenir à réduire votre excitation lorsque vous sentez qu’elle grimpe trop vite. Pour cela, évitez par-dessus tout de penser à des images trop excitantes. De même, ne consommez pas de films pornographiques avant ou pendant vos ébats ; le souvenir de ces images pourrait vous faire venir trop tôt.

Si besoin, pendant l’acte sexuel, vous pouvez fermer les yeux et essayer de penser à autre chose. Des pensées qui n’ont absolument rien d’érotique permettent à votre excitation de retomber et de faire durer le plaisir. Attention toutefois à ne pas en faire retomber votre érection.

5. Prendre son temps

Pour ne pas jouir trop vite, il faut prendre son temps !

Tout d’abord, attardez-vous sur les préliminaires. Les caresses, jeux de regard, sexe oral, etc, permettent de faire monter l’excitation tout doucement, en plus de partager un très beau moment avec votre partenaire. Ne vous précipitez pas sur la pénétration vaginale, même si vous avez un pénis en érection. Prenez le temps d’apprécier ces petits à-côtés qui pourtant sont déjà de grandes sources de plaisir.

Lorsque le moment de la pénétration arrive, là aussi, allez-y doucement ! La première pénétration doit être douce afin de laisser le temps au pénis de s’habituer à cet environnement chaud et humide (très excitant donc) qu’est le vagin. Ensuite, les mouvements de va-et-vient doivent être lents, pour mieux ressentir les sensations et la montée de l’excitation.

N’hésitez pas à faire des pauses et à revenir aux autres pratiques moins centrées sur la pénétration, afin de faire redescendre la pression.

Enfin, optez pour des positions sexuelles plus passives pour l'homme. Ainsi, vous êtes moins stimulé et vous maîtrisez davantage votre excitation. C’est comme cela que les relations sexuelles peuvent durer plus longtemps.

Youtube Video

6. Savoir repérer votre point de non-retour

Il s’agit là d’une des clés pour éviter la précocité sexuelle. Savoir repérer votre point de non-retour est fondamental pour durer plus longtemps au lit. Le point de non-retour, c’est le moment où l’éjaculation est imminente. Elle va survenir et vous ne pouvez plus l’arrêter ; c’est le réflexe éjaculatoire. Les techniques sexocorporelles de respiration peuvent vous aider à le sentir, avec un peu d’entrainement.

De même, les techniques du squeeze (bloquer l’éjaculation en compressant le gland afin que le sperme ne sorte pas) et du stop and go (stopper les va-et-vient juste avant l’éjaculation pour que l’excitation redescende, puis reprendre) peuvent être utiles dans un premier temps. Si elles présentent leurs limites dans le traitement d’une véritable éjaculation précoce, elles peuvent permettre de s'entraîner à repérer ce fameux moment où l’éjaculation est toute proche. Par la suite, vous saurez voir les signes annonciateurs et, ainsi, connaître vos limites avant l’orgasme.

À lire aussi : l'edging, cette pratique qui vise à retarder l'orgasme volontairement.

7. Surmonter la précocité sexuelle : porter un préservatif

Porter un préservatif peut aider certains hommes précoces à tenir plus longtemps. En effet, cette gaine de latex déroulée sur la verge diminue la stimulation du gland et donc la montée de l’excitation. C’est un moyen d’allonger le délai d’éjaculation. Attention toutefois, la pose du préservatif peut aussi avoir l’effet inverse et faire retomber l’érection.

Sachez également qu’il existe des préservatifs retardants, conçus spécialement pour éviter la précocité sexuelle. Leur bout plus épais permet de limiter encore plus la stimulation du gland. À vous de tester, pour voir si cela vous correspond ou si, au contraire, la stimulation pénienne n’est plus suffisante. Il convient de trouver un juste milieu.

Bon à savoir : un pénis et un vagin bien lubrifiés permettent aussi de limiter les éjaculations prématurées. Les frottements sont moindres, ce qui freine l'ascension de l’excitation. Alors ne lésinez pas sur la lubrification !

À lire aussi : avis sur Charles.co et ses médecins sexologues.

Que faire si ces conseils ne fonctionnent pas ?

Si malgré l’application de tous ces conseils, vous continuez à éjaculer trop vite de manière régulière, alors nous vous recommandons une consultation en sexologie. Parfois, les trucs et astuces ne suffisent pas et l’avis d’un expert est nécessaire.

Le médecin pourra trouver les causes de votre trouble sexuel et vous orienter vers la solution la plus adaptée, y compris des traitements médicamenteux :

Le but de la démarche n’est pas forcément de tenir le plus longtemps possible au lit, mais plutôt d’atteindre l’orgasme au moment désiré, après un rapport sexuel suffisamment long pour avoir été satisfaisant pour les deux partenaires.

Gardez en tête que la précocité sexuelle est l’un des troubles sexuels les plus fréquents, avec les problèmes d’érection.

Enfin, il est vrai qu’être précoce n’est pas facile dans notre société ; c’est d’ailleurs un sujet tabou. Les hommes souffrant de ce trouble ont souvent la libido en berne à cause des conséquences psychologiques négatives induites. Si vous faites face à des difficultés sexuelles, faites-vous aider en consultant un médecin. Prendre soin de votre santé sexuelle est aussi important pour votre santé mentale et générale.

Apprenez à retarder votre éjaculation avec un médecin sexologue

Consultation par téléphone, vidéo ou message avec un médecin sexologue.

Recevez un programme d'exercices complets ainsi qu’une ordonnance si nécessaire.

Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto