Anéjaculation : définition, diagnostic, causes et traitements

Anéjaculation

L’anéjaculation est une pathologie assez rare, qui peut résulter de plusieurs causes : organiques, psychologiques, environnementales ou encore médicamenteuses.

On parle le plus souvent d’« anéjaculation psychogène ».

Les approches thérapeutiques visent donc à déterminer la cause d’anéjaculation et si elle est systématique ; ce qui n’est pas forcément le cas.

Le changement de technique masturbatoire, une amélioration de la communication dans le couple ou encore la réduction de l’anxiété sont des approches thérapeutiques possibles.

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance de fiches conseils ainsi que d’une ordonnance pour des traitements si nécessaire.

[amp-cta id=”6824″]

Définition de l’anéjaculation

On définit l’anéjaculation comme « l’absence complète d’éjaculation pendant l’activité sexuelle, malgré des érections normales ou des émissions nocturnes ». Pourtant, certains patients peuvent tout de même avoir un orgasme, sans expulser de sperme.

Elle est parfois la cause :

  • D’une lésion à la moelle épinière
  • D’une atteinte des ganglions lymphatiques rétropéritonéaux,
  • D’une maladie neurologique (myélite transverse)
  • Ou encore d’une sclérose en plaques ou d’autres causes psychogènes.

On estime par ailleurs que plus de 12 000 nouveaux cas chaque année apparaissent. Et que 1,5 % de ces cas ont une origine psychogène (aucune cause organique démontrée).

Si vous souffrez d’un trouble de l’éjaculation, nous vous conseillons de consulter un médecin.

Anéjaculation généralisée ou situationnelle

On peut tout de même généraliser l’anéjaculation en fonction des types de comportements sexuels et des partenaires. Ou encore décrire les situations où elle se déclare.

Lorsque l’anéjaculation est « situationnelle », les hommes ne peuvent pas éjaculer consciemment pendant le rapport sexuel, mais ont des érections normales et peuvent éjaculer pendant la masturbation (ou avoir des émissions nocturnes).

Cette anéjaculation est donc situationnelle car elle répond à certaines situations seulement. Par exemple, elle peut être spécifique au partenaire ou aux types de pratiques.

D’autres facteurs peuvent intervenir comme un manque de conscience de son corps, une barrière psychologique (comme la culpabilité, la honte, ou la peur de perdre le contrôle), une excitation sexuelle insuffisante ou inadéquate (parfois une mauvaise orientation sexuelle, dans une forme d’autocontrainte) ou encore une anxiété de la performance…

Pourtant, ces théories ont encore peu de preuves scientifiques.

Les traitements qui se sont avérés efficaces reposent sur la sexothérapie, la stimulation vibratoire et l’électroéjaculation (lorsque le patient désire concevoir un enfant).

Les cas d’anéjaculation causés par certains traitements (antidépresseurs ou autres), peuvent être discutés avec un médecin. Le traitement sera adapté si possible.

Diagnostic de l’anéjaculation

On établit le diagnostic selon la nature de la dysfonction éjaculatoire : éjaculation retardée, rétrograde, anéjaculation… Il existe plusieurs troubles distincts de l’anéjaculation, et même l’anéjaculation ne prend pas la même forme chez tous les patients.

Par exemple, des hommes n’arrivent pas à éjaculer pendant la pénétration mais réussissent par contre en se masturbant.

Dans ces cas, l’anéjaculation n’est donc pas une défaillance éjaculatoire organique ou médicamenteuse, qui se produit tout le temps, avec chaque partenaire, dans toutes les circonstances ou toutes les situations.

L’anéjaculation psychogène est donc le plus souvent due à des facteurs comportementaux, psychologiques et relationnels.

Les facteurs comportementaux

Ces facteurs sont par exemple la préférence pour tel ou tel partenaire, une plus grande excitation dans des situations personnelles (masturbation) que lors des rapports sexuels.

L’activité masturbatoire dans ce genre de cas est souvent anormalement vigoureuse, et ne se reproduit donc pas facilement lors des rapports sexuel avec un partenaire.

Chez certains patients, interdire la masturbation pendant un certain temps, avec une thérapie visant à réapprendre ce geste, s’est avéré efficace pour modifier l’anéjaculation et son schéma.

Les facteurs relationnels de l’anéjaculation

Dans certaines relations de couple, c’est la communication qui fait défaut et l’incapacité à décrire ses préférences.

Ce caractère est souvent en lien avec un décalage entre la réalité des relations sexuelles avec le partenaire (attrait, type de corps du partenaire, orientation sexuelle, pratiques sexuelles) et la masturbation qui alimente d’autres fantaisies.

Une thérapie de couple doit alors être envisagée.

Les facteurs psychologiques de l’anéjaculation

L’anxiété de la performance peut interférer avec les sensations érotiques et la stimulation génitale, provoquant des niveaux d’excitation sexuelle faibles ou insuffisants pour l’éjaculation. Même si l’excitation est suffisante pour maintenir une érection.

De plus, la détresse liée à l’incapacité d’éjaculer, la pression sociétale ou familiale de procréer et d’autres difficultés conjugales peuvent aussi aggraver la situation. 

On propose généralement une thérapie comportementale et cognitive pour résoudre le trouble de l’éjaculation.

Parfois, un traitement antirétroviral est préconisé en plus de la thérapie sexuelle, afin de réduire la pression exercée sur l’individu et diminuer son anxiété pendant les rapports.

D’autres causes médicamenteuses ou médicales

Plusieurs autres causes sont possibles, comme :

  • Des maladies congénitales rares
  • Des problèmes hormonaux
  • Une maladie neurologique comme la sclérose en plaques (SEP) ou les neuropathies
  • Certains médicaments peuvent également bloquer ou diminuer l’orgasme et l’éjaculation : certains antidépresseurs, certains diurétiques, ou certains antalgiques
  • L’alcool ou la prise de drogues

Un diagnostic médical devra être établi.

Que faut-il retenir de l’anéjaculation ?

L’anéjaculation est une pathologie clinique relativement complexe à traiter. Il a notamment fallu réadapter les thérapies sexuelles existantes, afin de prendre en charge les disparités de comportements et les problèmes spécifiques à chacun.

Une combinaison de réduction des médicaments, des modifications des techniques de masturbation, de résolution des problèmes relationnels ou encore la réduction de l’anxiété permet cependant de bons résultats.

Les thérapies comportementales et cognitives semblent efficaces pour surmonter les difficultés à éjaculer.

En plus de ces thérapies, il faudra informer le patient, améliorer la relation dans le couple, et que le thérapeute entretienne une relation forte avec son patient.

Pour toute information supplémentaire, et si vous éprouvez des difficultés à éjaculer, nous vous recommandons de consulter un spécialiste de ces questions.

Sources

  • Rajesh Gopalakrishnan, Packirisamy Thangadurai, Anju Kuruvilla, and Kuruthukulangara Sebastian Jacob, « Situational Psychogenic Anejaculation: A Case Study », Indian J Psychol Med, 2014 Jul-Sep; 36(3): 329–331.

[Vidéo] : Comment consulter sur Charles.co ?

Consultez en ligne avec un médecin sexologue sur Charles.co

Consultez immédiatement un médecin sexologue sur Charles.co

Charles.co est une plateforme de santé dédiée aux hommes. Elle regroupe des spécialistes, médecins sexologues, et pharmaciens français pour construire une solution de qualité, sûre et accessible à tous.

Charles est une société immatriculée 844 332 130 en France au RCS de Paris. Ses données sont collectées et traitées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L. 1111-8 du Code de la santé publique.

La plateforme vous permet de consulter en ligne parmi 15 médecins titulaires d’un DIU en sexologie (voir notre équipe médicale). La consultation en ligne peut se dérouler par messages écrits, téléphone ou visioconférence. Elle regroupe l’ensemble des avantages suivants :

  • Consulter un médecin spécialiste en sexologie (qui traite ce type de troubles quotidiennement)
  • Payer sa consultation 35€ au lieu de 90€ (prix constaté pour des consultations en physique avec un sexologue)
  • Obtenir un RDV en 24h (l’attente moyenne constatée pour obtenir un RDV avec un sexologue en France est de plusieurs mois)
  • Commander votre traitement en ligne et être discrètement livré à domicile par une pharmacie française

Consulter immédiatement un médecin sexologue en ligne sur Charles.co

Consultation (téléphone, vidéo ou messagerie privée) depuis chez vous avec un médecin sexologue français (35€). Délivrance de fiches conseils ainsi que d’une ordonnance pour des traitements si nécessaire.

[amp-cta id=”6824″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *