AccueilBlogCheveuxPerte de cheveux et stress : quels traitements ?

Perte de cheveux et stress : quels traitements ?

Perte de cheveux et stress : quels traitements ?

C’est connu, le stress, tout comme un choc émotionnel ou psychologique, peut affecter votre santé capillaire. Votre chevelure est un reflet de votre état de santé général, tant au niveau physique que psychologique. L’inconfort ou l’insécurité émotionnelle peuvent induire une perte de cheveux liée au stress

Perte de densité ou chute par plaques, les réactions diffèrent selon les situations et varient d’un sujet à un autre. Dans tous les cas, la perte de cheveux n’est pas une affection à prendre à la légère car elle peut affecter votre vie sociale, surtout dans un cas d’alopécie féminine

Il est important de réagir tôt pour dissiper le stress et enrayer la chute de vos cheveux et rétablir une densité capillaire satisfaisante. Comment traiter une perte de cheveux liée au stress ? Nous vous exposons dans cet article les meilleures options.

Perte de cheveux liée au stress : c’est quoi le stress ?

Le stress est une réponse du corps, une réaction physiologique à un stimulus, à une situation déstabilisante. Face à une situation d’urgence, ponctuelle ou répétée, l’organisme s’emballe et le corps développe des réponses excessives ou inadaptées. 

L’état de stress est considéré par l’organisme comme un danger, un péril auquel vous devez survivre. Ce sont des mécanismes de préservation très profonds et très puissants qui se mettent en route dans l’ensemble du corps. Ils entrainent une réaction en chaine et des changements physiologiques.

Parmi les changements hormonaux qui se déclenchent, certains ont pour conséquence de fragiliser la vitalité de votre chevelure. Un cercle vicieux peut se mettre en place quand la perte de cheveux liée au stress accentue encore l’état de stress. Il faut absolument briser ce cercle en vous libérant du stress.

Youtube Video

Les conséquences du stress

Face au stress les individus ne sont pas tous égaux. Par nature certaines personnes présentent une bonne tolérance au stress. Chez d’autres c’est le branlebas de combat. Réactions cutanées, tensions musculaires, troubles digestifs, chute de cheveux rapide, c’est la totale.

Le stress chronique peut s’installer si vous ne trouvez pas le moyen d’évacuer les tensions qui vous causent du stress. Parfois en environnement professionnel, c’est le burn-out qui vient prendre place avec une perte de productivité elle-même anxiogène. Insomnie, irritabilité et dépression sont d’autres signaux qui vous indiquent qu’il faut faire une pause.

La perte de cheveux n’est qu’une des conséquences physiques du stress. De nombreux organes sont sur sollicités et finissent par subir un dérèglement. Des ongles qui se cassent, des boutons qui surgissent sur la peau ou un transit intestinal qui se fait mal ne sont que des exemples parmi d’autres. 

Mais on peut ralentir et freiner la perte de cheveux liée au stress.

Stress et perte de cheveux

La perte de cheveux peut être génétique et liée à l’âge. C’est l’alopécie androgénétique, un phénomène héréditaire communément appelée calvitie. Elle peut aussi être le résultat d’une carence alimentaire comme la carence en fer, de pollutions chimiques, de changements hormonaux, de changements de saison ou de diverses autres causes comme la ménopause ou une chimiothérapie.

Notre santé mentale, impactée par les réalités de la vie familiale, affective ou professionnelle, peut induire une effluve télogène, c’est-à-dire une perte de cheveux liée au stress.

Un divorce, un accident de la circulation ou même chez la femme un accouchement, peuvent tout à fait laisser des traces profondes dans notre psychisme et engendrer des perturbations de notre vie capillaire. C’est souvent la peau qui est d’abord impactée. Et comme le cheveu nait et vit dans la peau, il subit lui aussi les dégâts collatéraux.

Il faut savoir que l’onde de choc que représente l’effluve télogène ne s’affiche que quelques mois après l’événement déclencheur. Il y a une phase de latence qui peut amener à mal interpréter la perte de cheveux. Nous vous conseillons donc de consulter dans une clinique du cheveu, un médecin ou un dermatologue pour votre perte de cheveux qui saura situer la cause de la chute et soigner votre alopécie.

Les mécanismes en jeu

En réaction à des facteurs de stress physiques ou psychiques, l’organisme met en route un ensemble de réactions physiologiques, surtout hormonales, pour nous aider à faire face et survivre à cette sollicitation. Car c’est bien de survie qu’il est question. Lorsque nous subissons un stress, le corps l’interprète comme une situation de danger à laquelle il faut survivre.

Depuis le cerveau jusqu’aux glandes, en passant par l’hypophyse, c’est tout un système qui se déclenche à l’intérieur du corps. Adrénaline, cortisol et androgènes sont libérés dans l’organisme pour lui donner la capacité d’affronter le péril. 

Les androgènes, ces hormones mâles, en l’occurrence la dihydrotestostérone ou DHT, étant connus pour avoir un effet délétère sur les follicules pileux, la chevelure en prend un coup. La phase de croissance du cheveu raccourcit  et il passe plus rapidement en phase de chute. 

C’est l’afflux de certaines hormones qui contracte les vaisseaux sanguins et rétracte les follicules pileux. Mal vascularisés et donc moins bien ravitaillés en nutriments, les bulbes pileux génèrent un cheveu faible, mal nourri et perdant de sa kératine. Moins résistant, celui-ci à tendance à chuter facilement et engendre une chevelure clairsemée chez la femme comme chez l'homme.

Développement de maladies du cuir chevelu

Le stress peut conduire à l’apparition de démangeaisons et de pathologies dermatologiques comme une pelade dont il peut être le déclencheur ou un facteur aggravant. Cette maladie inflammatoire fragilise l’équilibre du cuir chevelu et se manifeste par une perte de cheveux par plaques. Dans la plupart des cas, elle se traite assez bien avec de la cortisone.

Youtube Video

À lire aussi : Covid et perte de cheveux, existe-t-il un lien ?

Quelques conseils pour traiter la perte de cheveux liée au stress

Avant de penser perruque, greffes ou à vous raser le crâne, sachez qu’une perte cheveux liée au stress est généralement réversible. Quand la cause du stress cesse, la chute de cheveux s’interrompt et la repousse se remet en route. Le cycle capillaire revient alors à la normale et votre chevelure reprend du volume. La difficulté est de reconnaitre et accepter l’origine du stress.

Face au stress il est impératif de se donner le temps de dissoudre les crispations intérieures qui se sont installées. Vous devez combattre le stress en premier lieu avant de pouvoir traiter ses conséquences sur votre corps. Pensez détente et grand air, pensez sourire et plaisir.

Songer à se détendre dans une société de compétition qui nous en demande toujours plus est une gageure. Mais c’est pourtant la voie la plus adaptée pour sortir du stress. Lutter contre la perte de cheveux chez la femme est encore plus urgent, vu le statut de la chevelure dans la féminité. 

Il existe des médicaments anti chute de cheveux efficaces comme le Finastéride. Votre coiffeur peut aussi proposer des coupes pour masquer une zone dégarnie. Mais voici quelques pratiques bénéfiques qui vous aideront à freiner la perte de cheveux et restaurer une bonne qualité de vie.

Se relaxer et mieux dormir

Rien de mieux que la relaxation pour se libérer du stress et évacuer sa douleur. C’est l’occasion de lâcher prise et de vous recentrer sur votre bienêtre intérieur. Si vous êtes adepte de yoga ou de méditation c’est tout aussi bien pour diluer la charge mentale.

Les séances de relaxation s’articulent autour d’exercices de respiration combinées à un relâchement musculaire total. On apprend alors à ne pas subir le flot de pensées négatives. Pratiquées quotidiennement, c’est un bon moyen d’apaiser votre esprit et de permettre à votre corps, et ici à votre fibre capillaire, de se régénérer

Apprendre à se détendre doit aller avec la recherche d’un sommeil de qualité. Un bon sommeil est votre meilleur allié pour dissiper le stress. C’est facile à dire mais c’est un point sur lequel il ne faut pas transiger. Le lieu et la période de votre sommeil méritent votre attention.

C’est pendant le sommeil que les réparations importantes et le renouvellement cellulaire se font dans l’organisme. Bien dormir est très important, mais encore plus important que la quantité, il y a la qualité de votre sommeil. En cela, ne foncez pas sur des somnifères et faites-vous aider si besoin.  

Modifier son alimentation

La santé commence dans l’assiette. Grâce à une alimentation équilibrée, riche en produits frais et sains, vous ferez le plein de vitamines et minéraux nécessaires pour soutenir votre organisme et l’aider à mieux se régénérer. Vos cheveux bénéficieront ainsi de nutriments de bonne qualité en quantité suffisante.

Une consommation régulière de fruits et légumes et de poisson gras par exemple va vous assurer un apport en oligoéléments et en antioxydants utiles pour renforcer vos défenses immunitaires. Au besoin on peut intégrer des gummies ou gélules de compléments alimentaires pour cheveux contenant du magnésium et du zinc au menu. Pensez aussi à boire assez d’eau au cours de la journée.

Faire de l’exercice physique

Le sport régulier est aussi une composante incontournable d’une bonne hygiène de vie. Attention, on ne parle pas de préparer les J.O ou de battre quelque record que ce soit. Marcher régulièrement dans la semaine, monter des escaliers, faire un foot ou un basket dans la bonne humeur c’est déjà très bien.

Notre corps a besoin d’être mis en mouvement, en activité. C’est ainsi qu’il révèle tout son potentiel et régule de lui-même ses dysfonctionnements. La sécrétion d’endorphine provoquée par l’activité physique procure un bien-être immédiat et durable.

S’offrir des massages du cuir chevelu

Lotion douceur, spray, ampoules, remèdes maison ou shampoing exfoliant, l’essentiel est dans la magie du geste. En effet, le massage va vous détendre et dans le même temps, la microcirculation sera stimulée et vos cheveux mieux approvisionnés en nutriments. 

Peu importe le shampooing pour cheveux, c’est le moment du massage et l’agréable sensation des doigts qui traitent avec délicatesse votre cuir chevelu que vous devez vivre avec intensité. Pensez aussi à incorporer une huile essentielle comme l’huile de ricin à votre shampoing doux et profitez de ces moments. 

De là viendra le relâchement intérieur qui va dissiper le stress et ramener la chevelure abondante que vous souhaitez.

Remédiez à votre chute de cheveux avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste de la perte de cheveux.

Délivrance d’une ordonnance si nécessaire.

Qui veut être mon associé
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto