AccueilBlogCheveuxPelade cheveux femme : comment soigner cette chute de cheveux ?

Pelade cheveux femme : comment soigner cette chute de cheveux ?

Pelade cheveux femme : comment soigner cette chute de cheveux ?

La pelade est un trouble qui entraîne une chute des poils. Cette forme d’alopécie touche indifféremment les hommes comme les femmes. Ainsi, la pelade des cheveux chez la femme existe aussi. D'ailleurs, chez la femme, les cas les plus fréquents apparaissent au niveau du cuir chevelu et entrainent une chute de cheveux par plaques.

Même si elle s’interrompt souvent toute seule, la pelade peut affecter l’image que la femme a d’elle-même et saper sa confiance en elle. C’est toute sa vie sociale qui peut alors être perturbée. Il importe donc de réagir assez tôt, dès les premiers signes, pour ne pas laisser le mal s’installer et se propager.

Des solutions diverses existent pour contenir la propagation des plaques nues sur le cuir chevelu. Nous vous disons tout sur les causes et les traitements de la pelade chez la femme.

C’est quoi une pelade ?

A la différence de la calvitie féminine qui ne touche que les cheveux, la pelade peut affecter n’importe quelle zone du système pileux. Quand elle apparait sur le cuir chevelu, elle se manifeste par une chute de cheveux par plaque qui laissent de petits espaces, ovales ou ronds, de 1 à 5 cm de diamètre, totalement dépourvus de poils. 

Les zones atteintes sont nettement délimitées et la peau y apparaît lisse tandis que les cheveux alentour paraissent normaux quoique plus courts. Aussi appelée alopécie par plaque, cette perte de pilosité peut apparaître dès l’âge de 18 ans. Elle est réversible chez la plupart des sujets atteints et n’est pas contagieuse. 

En effet, les poils finissent par repousser sur les zones désertes au bout de 6 mois, 1 an, ou plusieurs années selon les cas. Ceci dit, même après une rémission, la rechute est toujours possible. Bien que ne présentant pas de complications dans la majorité des cas, la pelade est très difficile à vivre pour les femmes.

La vie sociale des personnes qui en souffrent peut être durement impactée. Elles souffrent de l’image qu’elles donnent avec ces trous sur la tête et se retrouvent déstabilisées. Leur estime de soi diminue alors face à cette atteinte de leur féminité. Et l’état d’esprit sombre qui s’installe peut devenir un facteur aggravant de la maladie. Perdre ses cheveux n'est pas anodin pour le moral. Dans le cas d'alopécies chez des femmes jeunes par exemple, la chute importante de leurs cheveux est dévastatrice. Ainsi, il est important de se faire accompagné par une spécialiste de la perte de cheveux.

Youtube Video

Pelade ophiasique ou pelade décalvante ?

  • La pelade ophiasique commence à l’arrière de la tête et remonte vers les tempes. 
  • La pelade décalvante totale touche toute la surface du crâne.

Pelade cheveux femme : quelles en sont les causes ?

La pelade n’est pas une maladie sale et ne doit pas être considérée comme honteuse. C’est une altération du follicule pileux qui provoque la chute des cheveux par plaque. Les premiers signes apparaissent dans l’enfance ou à l’adolescence. 

Une pathologie auto-immune peu connue

Les origines de cette alopécie ne sont pas totalement connues. Mais on soupçonne une part d’hérédité dans l’apparition de cette affection. En effet, la chute de cheveux serait déclenchée par une réaction immunitaire au cours de laquelle les cavités folliculaires sont attaquées et fragilisées par les anticorps de l’organisme.

Heureusement, pour des raisons qu’on ignore, même si le poil tombe, le follicule se rétablit et peut permettre la repousse de cheveux des mois ou des années plus tard. La pelade est par définition une maladie de la peau, une pathologie dermatologique. Mais puisque le poil naît dans la peau, il est donc lui aussi affecté.

Cette pathologie peut survenir plusieurs fois chez un même individu. On parle alors d’épisodes. Un sujet peut ne connaître qu’un épisode dans sa vie et la durée comme la gravité des épisodes est très aléatoire. 

Une pathologie qui coexiste avec d’autres affections auto-immunes

Différentes études ont permis de noter que la pelade s’installe en terrain allergique et se superpose dans de nombreux cas avec d’autres maladies auto-immunes. Parmi les plus connues, on retrouve par exemple l’arthrite rhumatoïde, le vitiligo, le lupus discoïde ou le diabète de type 1.

Si ces affections auto-immunes n’étaient pas connues chez un individu souffrant de pelade, une prise de sang peut permettre de clarifier sa situation. Une analyse permettra de confirmer ou d’infirmer l’existence d’une autre pathologie auto-immune.

En réalité, la pelade n’est pas une maladie grave et dans la majorité des cas, elle n’engendre pas de complications. Parfois elle apparaît sans prévenir, suite à un choc émotionnel, une grossesse ou une opération chirurgicale. Mais le malaise psychologique qu’il installe peut altérer profondément la qualité de vie des sujets atteints. Les cheveux tombent et, dans le même temps, la confiance en soi diminue. Une chute massive de cheveux est difficile à vivre, particulièrement pour une femme.

Des causes multiples

On ne peut pas exclure d’emblée une dimension héréditaire dans la survenue de la maladie. Le dermatologue ou un médecin généraliste peut déceler une pelade lors d’un simple examen clinique. Si ses origines profondes sont mal connues, on peut tout de même citer quelques causes probables comme :

  • Le terrain allergique et immunitaire du sujet ;
  • Une infection virale ;
  • Des facteurs de transmission héréditaires ;
  • Le stress et les troubles de l’humeur ;
  • Certaines pollutions chimiques.

Comment évolue la pelade des cheveux chez la femme ?

La pelade peut apparaitre n’importe où sur le cuir chevelu. Elle évolue de façons très différentes d’un sujet à un autre. Chez certains, les plus nombreux heureusement, la rémission survient en l’espace de quelques mois, voire un an. Les surfaces dénudées sont progressivement recolonisées et les cheveux reprennent place.

On constate aussi chez une autre frange, une stabilisation de l’évolution des plaques. Le mal ne s’étend plus mais les cheveux ne repoussent plus sur les zones atteintes. Chez d’autres par contre, 1 cas sur 10 environ, l’atteinte persiste et s’aggrave. Les plaques se répandent sur de plus grandes surfaces.

Ces personnes doivent donc accepter de vivre avec ces plaques dénudées. Ce qui n’est pas toujours aisé. La pelade peut aller jusqu’à frapper tous les poils du corps et même les ongles. Ces cas sont tout de même extrêmement rares.

Youtube Video

Quel traitement pour soigner une pelade des cheveux chez la femme ?

Il existe peu de traitements absolument efficaces contre cette atteinte dermatologique. Mais on préconise souvent en traitement de la pelade :

  • Des corticoïdes en application cutanée, en injection ou en comprimés
  • De la photothérapie ou des traitements au laser
  • Des immunosuppresseurs en environnement hospitalier.

La cortisone

Les traitements à base de cortisone sont souvent prescrits dans les cas de maladies auto-immunes. Ils permettent de contenir les inflammations provoquées par des dérèglements du système immunitaire. Les corticoïdes sont des immunosuppresseurs. Les crèmes en application locale sont idéales pour les cas les moins graves. Face à des poussées plus graves, la voie orale est la plus recommandée.

La photothérapie

Elle combine généralement l’action d’un médicament et de rayons UV. Tous les cas de pelade ne sont pas éligibles pour ce traitement. Il revient au dermatologue de décider de son opportunité ou non. Des traitements au laser existent aussi pour venir à bout des trous dans la chevelure.

L’immunothérapie

Les médecins la proposent dans les cas graves ; elle demande une prise en charge en centre spécialisé. La méthode consiste à irriter les plaques dénudées en y appliquant une substance à laquelle on a rendu le patient allergique. Ce choc déclenche la repousse du poil en incitant la peau des zones de pelade à reprendre l’activité folliculaire.

Autres méthodes

Bien que rares, il existe des méthodes à base de micropuncture ou d’injections de vitamines sous la peau pour augmenter les chances de faire repousser les cheveux. Ces options coûtent cher et ne sont pas infaillibles. Mais elles peuvent donner de bons résultats chez certains patients.

Les cas difficiles se soignent à l’aide d’immunosuppresseurs pris par voie orale. Il est impératif de se faire suivre tout au long des soins par le dermatologue pour évaluer votre réaction au traitement et mesurer l’évolution des plaques. Quel que soit le traitement adopté, une récidive n’est pas exclue.  

Pelade cheveux femme : restaurer la chevelure

Quand le traitement arrive à stopper la propagation des plaques, on peut songer à stimuler la repousse des cheveux pour restaurer la chevelure. Ce processus peut demander des mois de patience pour aboutir à un résultat satisfaisant. Pendant ce temps, un soutien psychologique ou un groupe de parole ne sera pas de trop pour apprendre à accepter sa maladie.

Pour activer la repousse des cheveux, des irritants locaux comme le Minoxidil peuvent s'appliquer sur les plaques tout en tenant compte des interactions avec la prise de corticoïdes. Ces médicaments stimulent le follicule pour le remettre en service et l’inciter à produire du poil.

Par ailleurs, d’autres solutions cosmétiques ou esthétiques existent pour masquer les trous dans la chevelure. La pose de prothèse capillaire est une solution simple à envisager et assez facile à mettre en œuvre. Pour prendre la situation avec un état d’esprit positif, ce peut être l’occasion d’essayer différentes perruques avec de nouvelles coupes et différentes teintes de cheveux.

Il est important de continuer à entretenir sa chevelure quoi qu’il en soit. On peut choisir des produits coiffants assez doux et même appliquer votre coloration favorite. C’est le meilleur moyen de ne pas vous laisser affecter par la situation. Enfin, en dernier recours, on peut procéder à une greffe de cheveux sur les zones désertes.

Remédiez à votre chute de cheveux avec un médecin spécialiste sur Charles.co.

Télé-consultation (téléphone, vidéo ou messages) avec un médecin spécialiste de la perte de cheveux.

Délivrance d’une ordonnance si nécessaire.

Qui veut être mon associé
icone croix
Découvrez nous sur 
M6
Découvrez le passage de Charles.co sur 
M6
Voir le replayfleche-droite-fine-picto